Faust CACT à Pontfaverger,

Chronique des Fields de Printemps, Pontfaverger 02.04.13

 

05 h du mat, le réveil sonne…au jourd hui a 200 kilomètres d ici à Pontfaverger,

Faust court sous la conduite d André Fusillier, son dresseur et conducteur.

Faust, c est un rêve…épagneul breton né à la maison, de notre bonne chienne de chasse Bianca.

Un petit chien qui devient un grand, champion d automne, a 16 mois, puis champion IT,

et maintenant il lui manque une récompense, un CACT pour être champion de Printemps…

Alors c est pas tout de rêvasser….faut se lever pour arriver a l heure…

 

Nous voila sur les terrains, vent glacial, blés aussi hauts qu un gazon anglais, les conditions sont dures…

Heureusement, un beau soleil éclaire la journée. C est le tour de Faust…les 3 premiers chiens ont été éliminés…

Boule dans le ventre.

André arrive sur le terrain, mon Fausto en laisse, je ne l ai pas vu depuis 2 mois

et lui, ne doit pas me reconnaitre…

il a besoin d etre a 100% dans son parcours et non de se laisser distraire.

Alors, équipée comme un reporter de guerre, objectifs et caméra en main,

je me cache derrière l’unique relief de l endroit…un tas de fumier….

C’est parti pour 20 minutes…..Faust part comme une bombe, un …deux ..trois lacets et ……

tout d un coup il freine, faisant voler la poussière derrière lui…prise d émanation, il remonte…sûr de lui….

ARRET !!!

J’ai le cœur qui s emballe, Faut est immobile dans la plaine, André arrive à sa hauteur,

sans hâte, dans le calme…

les perdreaux volent, ce n est pas un mais deux couples que Faust a bloqués….

il reste immobile à l envol, sage au feu. André rattache….le point est validé….

tout cela s est passé en quelques minutes,

l action était magnifique…mais le parcours n est pas fini. Il faut encore tenir un quart d heure…

La tension est à son comble,

les concurrents suivants regardent le parcours, mon mari essaye de me parler, je suis hermétique,

je n’entends rien ! Les yeux rivés sur Faust….il faut jouer la montre..

je prie pour qu il n y ait plus  oiseaux sur son parcours.

Le premier point est superbe, mais une erreur, un envol d oiseaux et c’est l élimination….

Faust enchaine ses lacets, 12 ème minute, 13 ème minute…et là……..ARRET !!!

je ferme les yeux, n ose même pas regarder…

la moindre erreur et tout s écroule…le titre de champion est au bout du nez de mon petit breton

et dans les mains de son conducteur…

la remontée d émanations est aussi franche que la première,  les oiseaux volent, coup de feu, remise en laisse.

2eme point validé à quelques minutes de la fin…

Le parcours est fini, pour moi il est grandiose…je fonce vers André Fusillier,

Faust me fait la fête, (maintenant il a le droit)  

!!! Je suis en peu perdue, je n ose vraiment féliciter, le dresseur est toujours

concentré sur son chien et son parcours…Je lui demande son impression

sur ce qu’il vient de faire, la réponse :

« C’est bien mais tout est battable…. ,faut attendre, il reste 9 chiens a passer…

Faust est classé à l excellent c est sur…maintenant après…on verra »…..

Il lâche quand même une parole… »vous avez bien choisi votre endroit pour venir voir votre chien,

la Champagne c est sympa, il y a des bulles »

 

Attendre……attendre toute la journée….nous rentrons à la salle, tous les concours ne sont pas finis.

L’ambiance est agréable, tout le monde discute, vantant les mérites de son chien,

la déception de la journée parfois aussi.

Chacun partage la même passion. Un concours de grande quête a lieu le même jour,

c'est super de pouvoir partager ses impressions et ses sentiments entre

amateurs de chiens continentaux et de britanniques.

Mais malgré tout, je n’écoute que d’une oreille…je guette le retour des juges,

les remises de résultats, la préparation de remise des trophées….

grande coupe CACT, petite coupe RCACT ou excellent.

La place de mon concours reste désespérément vide…aucune idée de ce qui m attend….

Et puis voila l annonce des résultats, Faust remporte le CACT,

c’est l’euphorie, je n ai plus de voix,

les larmes dans les yeux je remercie mon dresseur,

sans André Fusillier toute cette belle histoire n’aurait jamais vu le jour.

On y est Faust est Champion de Printemps……Champagne !!!

 

Pendant que j écris ces lignes, la jeune Hosuna est couchée à mes pieds.

Elle dort, son nez frémit, ses pattes courent dans une plaine imaginaire….

dis Hosuna, quand tu seras grande, tu seras championne comme papa ?


1.jpg


2.jpg3.jpg4-1.jpg5.jpg6.jpg7.jpg8.jpg9.jpg10.jpg11.jpg12.jpg13.jpg14.jpg15.jpg


 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site